Aujourd'hui,
URGENT
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations

image d'archives

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur « le délitement silencieux du système de santé du Burkina Faso ». Le parti d’opposition invite le gouvernement à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé.

©présidence du Faso

Dans cette déclaration, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du Cilss, estime qu’il est urgent de promouvoir un nouvel équilibre écologique au Sahel et en Afrique de l’Ouest, à travers notamment la coordination et l’harmonisation des stratégies.

©Dr

Ceci est une déclaration locale de l’Union Européenne au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils et Forces de Sécurité au Burkina Faso. La Délégation de l'Union européenne (UE) publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission des Etats membres de l'UE au Burkina Faso

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, ce mercredi dans la matinée, le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean Claude Kassi Brou. Au menu des échanges, les préparatifs de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement sur le terrorisme dans l’espace CEDEAO, qui se tiendra ce 14 septembre dans la capitale burkinabè.

©Dr

La salle de conférences de Palace Hôtel abrite depuis la matinée du mercredi 11 septembre 2019 la rencontre des ministres en charge de la Sécurité de l’espace G5 Sahel.

©Premier ministère

Le Premier Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu ce mardi 10 septembre 2019 en fin de matinée, le Secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock. Il a été surtout question pour cette organisation internationale et le chef du Gouvernement Burkinabè, de voir comment soutenir davantage la police du Burkina Faso, à travers des échanges d’informations concernant la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

©Dr

Le ministre en charge de la justice est revenu ce mardi 10 septembre 2019 sur les multiples crises qui avaient secoué son ministère. Il a invité le personnel de la chaine judiciaire et surtout de l’administration pénitentiaire à oublier cette crise. Il s’exprimait au cours du cérémonial d’ouverture de la 10e édition de la conférence du personnel de l’administration pénitentiaire, placée sous le thème : « Mutations au sein de l’administration pénitentiaire : nécessité, implications et perspectives ».

Le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré et le secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle-Interpol Jürgen Stock ont paraphé, dans la mi-journée de ce mardi 10 septembre 2019, un protocole d’accord entre le Burkina Faso et Interpol dans la salle de conférence du ministère de la sécurité.

Image d'illustration

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Newton Ahmed Barry a rencontré ce lundi 9 septembre 2019 à Ouagadougou les partis et formations politiques. Au menu : la révision du fichier électoral prévue pour le premier trimestre de 2020. 

©Présidence du Faso

La coopération bilatérale entre le Burkina Faso et la France remonte aux années 1960. Cette coopération était surtout articulée autour de cinq axes que sont le soutien à la gouvernance dans tous les secteurs et à l'agriculture, l'appui aux infrastructures d'eau, d'assainissement et d'énergie, le renforcement des secteurs sociaux, la promotion du français et de la diversité culturelle.

Elle fait partie des dix femmes maires des 361 communes que compte le Burkina Faso. Arrivée en politique en 2014, elle a été portée à la tête de la mairie de l’arrondissement 12 aux élections municipales de mai 2016. Militante du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP), elle doit surtout son élection à son dévouement et à sa combativité sur le terrain depuis la période de l’insurrection. 

©DR

Le Burkina Faso multiplie depuis quelques années, les initiatives dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Les stratégies de lutte contre cette pathologie sont mises en œuvre par le ministère de la Santé à travers le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé