Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

Tout comme les nombreux festivaliers au Fespaco 2019, le Directeur général de la Loterie nationale Burkinabè (Lonab), Simon Tarnagda, était au stand d’exposition de la nationale des jeux de hasard le 27 février dernier. Décontracté, c’est un DG qui est venu aussi tenter sa chance et a obtenu 200 FCFA au grattage. Occasion pour nous de découvrir les raisons de cette visite «inhabituelle» et de comprendre qu’à cette édition comme aux précédentes, la Lonab chapeaute le prix spécial de la chance.

Dans le cadre du cinquantenaire du Fespaco, le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme a procédé à la distinction de femmes et hommes œuvrant pour le rayonnement du cinéma et de la culture au Burkina et en Afrique. Ce sont au total 108 acteurs du cinéma qui ont ainsi vu leur mérite reconnu le 28 février 2019, au siège du Fespaco.

A quelques heures de la clôture de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco),  la rue marchande sise à la maison du peuple grouille de monde. Mais les commerçants quant à eux, se plaignent de la mévente.

La Fondation Ecobank est heureuse de récompenser le film africain présentant l'image la plus positive du continent, lors de l’édition 2019 du prestigieux Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision Ouagadougou (FESPACO) qui va se tenir du 23 février au 2 mars à Ouagadougou, Burkina Faso. 

L’édition 2019 du Festival panafricain du cinéma  et de la télévision de Ouagadougou bat son plein actuellement  dans les différentes salles de cinéma et aussi dans les différents sites dédiés aux activités connexes. Au siège de la délégation générale, une mini-rue marchande y est installée et des institutions comme des structures ont érigé des stands pour promouvoir leurs activités. C’est le cas de l’Union économique et monétaire ouest africaine.

Désireux d’assurer la protection et la valorisation du patrimoine historique, artistique et culturel de l’église à Ouagadougou, le Cardinal Philippe Ouédraogo a voulu, ces dernières années, engager toute la famille diocésaine dans un vaste processus de redécouverte, d’appropriation et de valorisation de son passé. C’est pour relever ce défi du devoir de la mémoire qu’il a engagé la création d’un musée. Ce jeudi 28 février 2019 à Ouagadougou, le comité de réflexion et de suivi était face à la presse.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou bat son plein en ce moment dans la capitale et autres villes du Burkina. Pays invité d’honneur à cette 26e édition cinquantenaire, le Rwanda dit être «satisfait» de l’organisation dans son ensemble et surtout du Marché international du cinéma et de la télévision africain (Mica) qui lui permet de faire découvrir et redécouvrir son patrimoine culturel et touristique.

Pour la 8e fois consécutive, le cinéma numérique ambulant (CNA) participe au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Pour cette 26e édition cinquantenaire, le CNA a mis les petits plats dans les grands en proposant une programmation riche et diversifiées.

Alors que Ouagadougou célèbre le cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco), le Bénin quant à lui pleure l’une des grandes figures de sa musique. En effet, le concepteur du Tchink système est décédé de diabète et  de maux pulmonaires ce mardi 26 février.

L’Initiative de financement innovant pour la culture (IFIC) et le Programme d’appui aux initiatives créatives et à la gouvernance de la culture ont été «officiellement» lancés le lundi 25 février 2019 à l’occasion du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

«Tu es tout pour moi» est le premier album de l’artiste musicienne burkinabè Marie Christ en Elle. Christelle Claudia Rohoun Bakouan à l’état civil, l’artiste estime qu’il faut exprimer ouvertement notre amour au seigneur Jésus Christ. La cérémonie de dédicace de l’œuvre musicale a eu lieu le 23 février 2019 à Ouagadougou.

Mis sur les fonts baptismaux en 1969, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a 50 ans. 50 ans de vie qui se célèbre à l’occasion de la 26e édition de la biennale qui a pour pays invité d’honneur cette année, le Rwanda. Attendu de tous les amateurs du cinéma, le clap d’ouverture a été donné par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré ce samedi 23 février 2019 au stade municipal de Ouagadougou.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé