Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

CULTURE

«Ouaga swagg awards», c’est la nouvelle trouvaille de jeunes ouagalais. Première du genre, la finale de l’édition 2018 s’est tenue le week-end dernier à Ouagadougou. Cet évènement selon Oliab Kouadio son promoteur, a pour objectif de révéler les jeunes «branchés» de la ville de Ouagadougou.


Sur 120 candidats au départ, 20 se sont retrouvés sur le podium final dans la soirée du 22 juillet dernier. Aux termes d’une soirée riche en couleurs, ces jeunes ont pu élire leur roi et leur reine les plus «swagg» de la capitale burkinabè. Mais au-delà du concept, L’objectif de cette tribune est de promouvoir ce que font ces jeunes de manière informelle sur les réseaux sociaux afin qu’ils deviennent de grands mannequins ou de grands stylistes dans l’avenir.

En effet, il est de plus en plus courant de voir les jeunes publier leurs photos  en style mannequin sur les réseaux sociaux de manière obscène et ce, sans se soucier des conséquences. «A travers ce concours, nous regroupons ces jeunes, leur prodiguons des conseils afin qu’ils contrôlent ce qu’ils font sur les réseaux sociaux. Avec les conseils de personnes plus avisées qui nous assistent, ils pourront désormais se servir de cette pratique comme une arme de marketing pour leur avenir professionnel», explique le promoteur. Une première édition mais qui déjà, semble avoir un avenir radieux puisque des pays comme le Togo et le Bénin sont demandeurs de l’évènement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé