Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

CULTURE

L’ensemble musical le Levain du Burkina Faso (EMUL-BF ), initiateur du festival de la musique live de Gounghin (Femulig) a tenu un point de presse le mardi 30 octobre 2018 à l’INAFAC(institut national de formation artistique et culturelle). En prélude à la 3e édition du festival  qui se tiendra  du 30 novembre au 2 décembre 2018, les initiateurs  ont au cours de cette conférence, énuméré  les grands points et innovations majeures  de cette activité.

L’EMUL-BF est une association burkinabè dont le but principal est de valoriser les musiciens instrumentistes, la musique live et le chant profane et /ou chorale en vue de contribuer au développement de la musique au Burkina. Existant depuis 11 ans, l’EMUL-BF évolue dans divers animations orchestrales et offre des formations dans la pratique des instruments.

C’est constatant le peu d’importance accordé aux musiciens instrumentistes et l’envahissement du playback dans la sphère musicale selon  le président de l’association Serge Désiré Ouédraogo, que l’EMUL-BF a jugé bon de promouvoir la culture en général et la musique live en particulier.  A cet effet, la 3e édition du Femulig se tiendra  en 72 heures dans la cours de l’INAFAC sous le thème «Rôle et place du musicien instrumentiste dans le rayonnement de la musique au Burkina Faso» et  est placée  sous le patronage de  Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des arts et du Tourisme et sous le parrainage artistique de l’artiste musicien Alif Naba.

Selon Maximilien Aristide Somé coordonnateur du festival, les objectifs de ce festival sont plusieurs. Il s'agit , entre autres, de  la  valorisation des musiciens instrumentistes, du renforcement de la cohésion et l’unité entre les musiciens instrumentistes et les autres groupes musicaux , de la redynamisation des orchestres, la création d’un cadre de rapprochement, d’échanges de communication et distraction entre les acteurs du monde musical et population, la valorisation du brassage culturel en offrant un cadre d’expression pour tous les genres musicaux…

Pour cette 3e édition, des innovations majeures telles que les masters class,l’instauration des trophées appelés «Tam-tam du Faso Awards» pour la récompense des meilleurs dans toutes les catégories. Au programme, il y  aura  la conférence débat sur le thème retenu, les prestations artistiques, la rue marchande, l’aire de jeux pour les enfants et la soirée de distinctions des lauréats et des partenaires.  Les conférenciers disent attendre environ  4 000 festivaliers pour cette édition et la Côte-d’Ivoire est le pays d’honneur. Elle sera représentée par  un orchestre 100% féminin «Bella Mondo».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé