Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

CULTURE

Floby est le meilleur artiste de l’année 2019. Ainsi en a décidé l’édition 2019 du Faso music Awards (Fama) ce samedi 30 mars 2019 au cours d’une cérémonie grandeur nature à Ouagadougou.

L’artiste burkinabè Floby est le grand lauréat de cette édition des Fama 2019. Il est reparti avec le prix du meilleur artiste musicien burkinabè. Déjà nominé au Kundé d’or 2019, Floby avec son titre «Weedo», est également le lauréat du tube de l’année. Arrangeur de son album «Wakato»,  Petit Jano, collaborateur de Floby, est aussi reparti avec le trophée du meilleur arrangeur de l’année.

Le meilleur promoteur culturel de l’année selon les Fama, est Abdoulaye Diallo du festival Ciné droit libre, pendant que le meilleur réalisateur vidéo de l’année est revenu à Pulsion Picture. Quant au au promoteur culturel de l’année, le sacre est revenu au promoteur de «Soko festival», Ibrahim Keita.  Quant au  thème de cette 6e édition du Fama 2019 : «La musique comme moyen d’engagement social», Yousseph Ouédraogo, promoteur du Fama a indiqué que c’est un rapprochement avec le contexte social. «Dans la plupart de nos pays, on a l’impression que l’artiste est exclusivement condamné à sa dimension romantique. Alors que l’artiste va au-delà. L’artiste est un vecteur de progrès», a-t-il expliqué.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, a pour sa part, salué la tenue de cette édition malgré les péripéties. Il a par ailleurs rappelé que la culture est un milieu qui produit «énormément de richesses». «Dans ce combat de mondialisation, il faut que nous arrivions à avoir quelque chose qui est propre à nous et c’est notre culture. La culture n’a pas de prix. Les cachets, c’est juste des évaluations. Ce que les gens veulent, c’est qu’on les accompagne partout. Il faut donner sans compter», a déclaré Harouna Kaboré.

En prélude à l’évènement, le thème «Musique et engagement social en temps de crise» a fait l'objet d'une émission spéciale sur la télévision BF1 le mercredi 27 mars avec le  Dr Konate Dramane Konaté, Martin Zongo, Serges Bambara dit Smockey sur ce qui peut être l'engagement d'un artiste surtout en temps de crise.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir