Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

©Dr

CULTURE

Un événement dénommé « Couleur vacances » bat actuellement son plein actuellement à Bobo Dioulasso. Mais en début de semaine, des images dudit événement mettant en scène des jeunes garçons et filles en train de s’embrasser publiquement au sein de la maison de culture, ont circulé sur les réseaux sociaux. Des images qui n’ont pas manqué d’indigner plusieurs acteurs de la scène nationale. Dans la déclaration qui suit, le ministère de la Culture informe avoir convoqué le promoteur pour une mise en garde. 

"Suite à la diffusion d’images de jeunes s'embrassant publiquement à l’émission Couleur Vacances, au tollé et à l’indignation générale que cela a suscité, le Ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, en visite pour des raisons sociales à Bobo Dioulasso, a convoqué le promoteur de l'événement ce mercredi 28 août à 10h à la Maison de la culture.

Le 4e  Adjoint au Maire de Bobo Dioulasso, Alain Sanou, chargé des affaires culturelles, a pris part à cette réunion qui visait à rappeler au promoteur son obligation de mener ses activités dans le cadre strict du respect des valeurs culturelles et traditionnelles africaines de façon générale et burkinabè spécifiquement. Le Ministre s’est voulu être clair et strict à cette occasion. « Les espaces de distraction culturelle ne doivent contribuer aucunement, à la dépravation des mœurs de notre jeunesse », a t-il insisté. Ces espaces doivent contribuer plutôt à leur épanouissement en leur faisant découvrir le riche patrimoine culturel de notre nation.

A l'issue de la rencontre, il a été convenu ce qui suit:

- une déclaration publique du promoteur pour s'excuser auprès des populations ;

- son engagement à prendre toutes les dispositions en collaboration avec les services de l'Etat et de la commune pour garantir la bonne moralité de l'événement au regard de l'intérêt des jeunes pour la manifestation et de son importance dans le champ culturel de la ville de Bobo;

- la poursuite l'édition en cours.

Le ministère se réserve le droit d'interdire la tenue de l'événement dans les locaux de Maison de la culture et de procéder au retrait de la licence du promoteur, en cas de récidive."

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir