Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

CULTURE

«Droit d’auteur et valorisation des contenus nationaux», c’est sous ce thème que s'est tenue  la 4e édition de la Rentrée du droit d’auteur (RDA) organisée par le Bureau burkinabè du droit d'auteur (BBDA) du 24 au 26 octobre 2019 à Tenkodogo dans le Centre-Est. A l'occasion de la Nuit du droit d'auteur, cérémonie qui distingue les meilleurs titulaires de droit au BBDA, le cinéaste Tahirou Tasséré Ouédraogo a été désigné meilleur titulaire dans la catégorie audiovisuel.


4è du genre, l'initiative est de valoriser les identités culturelles du Burkina en sus de la promotion du droit d’auteur. A cette occasion, une soirée gala dénommée "Nuit du droit d'auteur" est organisée chaque année en vue de mobiliser des fonds dans l’optique de constituer une mutuelle pour les artistes âgés de plus de 60 ans et de primer les artistes les plus méritants. A cette occasion, Tahirou Tasséré Ouédraogo a été désigné meilleur titulaire dans la catégorie audiovisuel.

Réalisateur, scénariste et producteur burkinabè, Tahirou Tasséré Ouédraogo est le petit frère du cinéaste-producteur Idrissa Ouédraogo. Il est membre de la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs. Depuis ses débuts au cinéma en 2000 avec son court-métrage «Le chauffeur du député», Tahirou Tasséré Ouédraogo n’arrête plus d’enrichir le 7e art burkinabè à coups de réalisations. L’essentiel des productions du cinéaste aborde les thématiques liées aux problèmes sociaux. Egalement habitué des scènes des différents festivals, le responsable de Bila production (sa structure de production) a remporté le Poulain d’or au Fespaco 2005 avec son court métrage «L’autre mal». Au récent Fespaco, il est revenu avec «Thom», qui a été sacré meilleur film de fiction long métrage à la 2è édition de Toukountchi festival de cinéma du Niger.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé