Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

CULTURE

20 ans après sa création, la maison Bazem'Se se renouvelle et nourrit de nouvelles ambitions. Elle compte désormais faire du Koko dunda (sa matière première de prédilection), "le wax des années 2020". Pour atteindre cet objectif, le styliste Sébastien Bazemo a ouvert un atelier-showroom (avec toutes les commodités) qui sera inauguré le 28 août prochain à Ouagadougou. Le joyau a été présenté à la presse ce jeudi 13 août 2020.


Le jeu en vaut la chandelle pour Bazem'Se pour qui, il faut réinventer les codes de la mode africaine contemporaine pour qu'elle puisse se partager au monde comme porteuse d'élégance et de lumière. Le styliste se donne pour mission donc, de révéler et magnifier les textiles, matières et savoirs faire africains presqu'oubliés, en créant et commercialisant des tenues d'exception retro afropolitaines afin que chaque client se sente unique. "Désormais chez nous, le client est la bienvenue. Il ne vient plus comme un simple client mais il vient chez lui à la maison avec toutes les commodités qui y sied", clame-t-il. En effet les nouveaux locaux appelés désormais "Sébastien Bazemo" ont en leur seins un atelier, un showroom, des bureaux, le tout dans un cadre enchanteur.

Bazem'Se devient Sébastien Bazemo

Bazem'Se, qui s'est construite et qui a grandi avec les couturiers, couturières, artisans et clients veut désormais se positionner comme une marque de créateur, accélérer son changement d'échelle en se déployant à l'international, porter haut et fort toutes les richesses artisanales du pays des Hommes intègres et ses valeurs à l'international (comme le Koko dunda et le Faso danfani) et surtout de continuer à contribuer au développement économique et social des artisans. Ainsi donc après 20 ans d'existence, M. Bazemo veut marquer un nouveau tournant, tout en restant dans la continuité et sans jamais oublier les débuts et le chemin parcouru et qui ont permis à la marque d'être là où elle est. Bazem'Se devient donc Sébastien Bazemo, le nom de son créateur et s'accompagne d'une nouvelle identité de marque avec toute une équipe jeune et dynamique. C'est donc une semi industrie de mode qui s'installe au Burkina et qui entend conquérir le reste de l'Afrique et du monde.

L'identité reflétant ce qu'est la marque, la désormais Sébastien Bazemo se dote d'un site internet et une boutique en ligne. Pour le créateur, la marque Sébastien Bazemo en plus d'être ambitieuse, se doit d'être humaine où le vivre-ensemble et la joie de vivre sont les maître-mots. Selon lui, chaque client est la bienvenue chez Sébastien Bazemo quelque soit sa bourse. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir