Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

ECONOMIE

Du 23 au 25 octobre 2018, le conseil municipal de Bobo-Dioulasso tient sa session budgétaire. Cette session budgétaire, 4ème session ordinaire de l’année 2018 du conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso, porte sur l’amendement et l’adoption de l’avant projet de budget, gestion 2019.

Equilibré en recettes et en dépenses, le  budget primitif, gestion 2019 de la commune de Bobo-Dioulasso s’élève  à la somme 8 milliards 557 millions 750 mille 992 FCFA. Avec pour recettes propres 4 milliards 913 millions 778 mille 465 FCFA, la commune prévoit au titre de l’année 2019, la somme de 2 milliards 906 millions 908 mille 14 FCFA au titres des investissements, soit 34% des recettes propres ; tandis que les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 8 milliards 162 millions 183 mille 60 FCFA. 

Le budget de la commune, au titre de l’année 2018, était de l’ordre de 7 milliards de FCFA. Mais le budget de 2019, lui, « se veut très ambitieux », s’est enorgueilli le maire Bourahima Sanou à l’ouverture de la session.

Toutefois, dira-t-il, pour l’exercice 2019, il est envisagé un certain nombre de mesures qui devraient permettre d’accroître les recettes propres de la commune, de maitriser les dépenses de fonctionnement et d’améliorer les investissements.  Ce sont entre autres, « l’élaboration d’une stratégie claire pour une  mobilisation optimale des recettes propres,  la mise à jour du fichier des exploitants du domaine public qui permettra de savoir les recettes qui peuvent y découler, la sensibilisation des contribuables au paiement de leurs taxes, le recensement des parcelles pour avoir une idée du reste à recouvrer sur la taxe de jouissance et du même coup, inciter les contribuables au paiement de ladite taxe, l’exploration des pistes pour l’acquisition d’outils de gestion des contribuables ».

En ce qui concerne la maîtrise des dépenses de fonctionnement, le maire qui y voit la gestion des équipements et  du carburant, le suivi de la consommation d’eau et d’électricité dans les services de la mairie.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir