Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

ECONOMIE

Une semaine après l'installation des membres de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso, le directeur général de la structure, l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba, a prêté serment ce vendredi 12 juillet 2019 devant la Représentation nationale. Cet acte vaut prise de service.

Par cet acte, le nouveau directeur général de la Caisse, Paul Kaba Thiéba a pris officiellement l'engagement de veiller à bien les missions de cette institution qui sont, entre autres, de mobiliser et collecter les ressources endogènes en vue de financements des projets structurants au profit des Burkinabè. En prêtant serment, Paul Kaba Thieba s'engage à faire de l'institution un modèle en Afrique et au Burkina Faso. « Nous avons l'ambition de construire une institution financière qui sera un modèle au Burkina Faso et en Afrique de l'ouest. Modèle en matière de professionnalisme, en matière d'efficacité dans son engagement pour financer les infrastructures des collectivités territoriales » a-t-il indiqué en précisant que cette caisse a été créée pour apporter une contribution puissante aux financements des Petites et moyennes entreprises et Petites et moyennes industries (PME- PMI) qui sont « souvent confrontés à des difficultés lors de leur création ou de leur développement ». Pour ce faire, elle aura pour vocation à apporter des réponses financières appropriées à la création des PME-PMI, a fait savoir le directeur général.

Et pour assurer une meilleure transparence au sein de la Caisse, l'institution est placée sous le contrôle de l'Assemblée nationale qui, selon M. Thieba, permet aussi à la Caisse de se conformer aux normes internationales. « Je pense que l'Assemblée nationale est le meilleur garant pour assurer la transparence de la gestion, pour faire en sorte que nous nous alignons sur de meilleurs standards en matières de règles de gestion, de règles d'investissements qui devraient être transparentes et efficaces pour assurer la rentabilité de l'institution, sa pérennité. Aussi donner la possibilité aux jeunes de créer un tissu de PME grâce à cette Caisse. Troisièmement, concernant le logement social, cette Caisse mettra fin à cette grande inégalité des Burkinabè devant l'accès au logement social en travaillant à financer puissamment le logement social » a expliqué le DG de la caisse. Mais, précise-t-il, « cela sera possible en recyclant l'épargne moderne qui provient de l'épargne populaire, des fonds de retraites mais tout cela, dans les respects des normes de gestions les plus strictes ».

De Premier ministre à directeur général de la Caisse de dépôts et consignations, Paul Kaba Thiéba a affirmé que, pour lui, c'est un sentiment de pouvoir servir l'Etat, de pouvoir apporter sa contribution à l'édification du Burkina Faso, de pouvoir apporter sa modeste expérience acquise sur le marché financier en matière bancaire pour la modernisation du système bancaire et financier du Burkina Faso pour accroitre l'efficacité du système banquier et financier du pays. « Quelque soit le métier que le président du Faso m'aurait confié, j'aurai essayé de le faire avec toujours la volonté de faire le travail le mieux que je peux: un travail de qualité dans un esprit sacerdotale sans rien attendre en retour mais, la satisfaction d'avoir contribué à développer le Burkina Faso » a-t-il confié. Notons que l’ancien Premier ministre a été nommé à ce poste 18 avril dernier par le président du Faso.

En rappel, la Caisse des dépôts et Consignations est un outil innovent de financement du développement. La caisse bénéficie d’une dotation de l’Etat à hauteur de 20 milliards de francs CFA. Elle doit également recevoir et gérer des ressources provenant de La Poste, de la CNSS, de la Carfo et l’ensemble des dépôts et consignations administratives, judiciaires et conventionnelles. C’est un établissement public à statut spécial, qui se veut l’alternative la plus crédible et la plus sérieuse pour apporter les solutions efficaces aux investissements massifs au profit des projets structurants du pays.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir