Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

ECONOMIE

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a tenu la 114e  réunion de son Conseil d'administration ce mercredi 25 septembre 2019 à Ouagadougou en présence de Norbert Toé, Vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). A l’issue de cette session, 7 nouvelles opérations ont été approuvées pour un montant total de plus de 79 milliards de FCFA.

Au terme du premier semestre de l'année 2019, 39 opérations ont été approuvées par le Conseil de la BOAD pour un montant total de 378,4 milliards de francs Cfa, portant ainsi le niveau global de ses engagements en faveur des Etats et du secteur privé de l'UEMOA à un montant de 5 689,3 milliards de francs Cfa pour 1 188 opérations, à en croire Christian Adovelande, président de la BOAD, par ailleurs principal orateur. « Au regard du nombre de projets financés, je peux dire que notre institution a parcouru du chemin depuis le démarrage de ses activités. Elle s'est affirmée au fil de ces années comme un acteur de référence du financement du développement en Afrique et joue un rôle important dans le financement des économies des États de notre union », a affirmé M. Adovelande.

Malgré le niveau, avance-t-il, l'étendue et la diversité de leurs interventions, leur mission demeure d'actualité face aux défis qui se posent à la région et aux réponses qui y sont attendues. « Dans un contexte sécuritaire particulier pour un certain nombre de nos États membres, nous devons répondre à l'impérieuse nécessité de modernisation et de densification des infrastructures routières, de l'accès aux logements abordables pour le plus grand nombre, de la mise en place de dispositifs pour faire face aux effets néfastes du changement climatique, de la sécurisation des productions et des revenus des agriculteurs (…) Nous sommes attendus pour apporter des réponses concrètes dans le cadre des missions qui nous sont dévolues par nos statuts » a expliqué le premier responsable de la BOAD.

C'est fort de ces attentes que s'est tenue ladite session dont huit nouvelles opérations ont été  soumises à l'attention de Conseil d'administration. Ainsi, les participants ont eu a examiné des projets touchant les secteurs des infrastructures, de l'éducation, de l'inclusion financière, du logement social, de l'énergie solaire, entre autres.  Les administrateurs ont approuvé sept nouvelles opérations pour un montant total de 79, 808 milliards FCFA, dont 59,808 pour le financement de projets, 10 milliards de FCFA pour une avance globale spécialisée, et 10 milliards au titre d’une contre garantie partielle d’une facilité à court terme. Ces opérations portent à 5 769, 108 milliards FCFA, le cumul des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD depuis le début de ses activités. Des projets qui vont, aux dire du président de la Banque, ''directement'' impacter le quotidien des populations.  

Par ailleurs, des notes d'informations relatives à l'appui à la digitalisation des Etats et à l'indemnisation des populations dans le cadre des projets financés par la BOAD ont été soumises aux participants pour avis.  Aussi, le Conseil a approuvé la mise en place d’une subvention de la KfW à la Banque, destinée aux « prêts adaptés aux catastrophes naturelles (PACAN) ». 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé