Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

MONDE

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait état de ce que l'armée nigériane a infligé un «écrasement» à la secte islamiste Boko Haram. L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.


Mais voilà que cette dernière vient de prendre le dessus. C'est du moins, ce qu'a annoncé le président Buhari en ces termes : « Le chef d’état-major de l’armée m’a appris que le camp était tombé vers 13h35 le vendredi 22 décembre et que les terroristes étaient en fuite, n’ayant nulle part où aller ».  Et d'ajouter, « Je suis ravi et très fier des braves soldats de l’armée nigériane, après avoir appris la nouvelle tant attendue et gratifiante de l’écrasement final des terroristes de Boko Haram dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa ».

Dans son communiqué annonciateur de cette « nouvelle tant attendue », le chef de l’Etat nigérian a tenu à saluer « la détermination » des militaires « qui ont finalement pénétré et écrasé ce qu’il restait des insurgés de Boko Haram au +Camp Zéro+, situé au cœur de la forêt de Sambisa.»

Rappelons que cette opération musclée de l'armée nigériane a également permis la libération le mercredi dernier, de 1 880 civils des mains de Boko Haram dont plus de 500 combattants ont été capturés au cours de la semaine écoulée dans cette forêt de Sambisa.

Pour la suite de la guerre contre Boko Haram, « Les efforts doivent s’intensifier pour localiser et libérer nos filles de Chibok encore en captivité », a indiqué le président Muhammadu Buhari qui a émis le vœu que les éléments de la secte qui viendraient à être mis aux arrêts, « soient traduits devant la justice».

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé