Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

MONDE

37 civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués dans le centre du Mali par des hommes armés qui ont attaqué le village de Koulhogon, essentiellement peul. 

Le gouvernement «informe l’opinion nationale et internationale d’une attaque ayant fait 37 morts sur le village peul de Koulogon, commune de Koulogon Habé, dans le cercle de Bankass (région de Mopti, centre) », peut-on lire dans un communiqué officiel diffusé mardi soir.

Des «hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos» ont mené cette attaque. «Outre les 37 morts enregistrés, tous des civils, le bilan fait état de plusieurs blessés et de nombreuses habitations incendiées», détaille ce communiqué.

Le gouvernement dit sa détermination à punir les auteurs du crime avec toute la rigueur de la loi et appelle l’ensemble des communautés de la zone centre au calme.

Le gouvernement fait remarquer que cette attaque survient «alors que les plus hautes autorités du Mali ont entrepris de créer les conditions d’un dialogue intercommunautaire fécond, dans le but d’instaurer durablement la cohésion et la paix» dans la région.

Le village de Koulhogon se trouve dans la région centrale de Mopti.

L’association Peul Tabital Pulaku a imputé l’attaque à la milice Dogon Dana Amassagou, qui est composée de chasseurs traditionnels dozo.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé