Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

MONDE

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI)  a ordonné ce vendredi 18 janvier 2019 le maintien en détention de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de de Charles Blé Goudé. Avec cette décision, ladite chambre suit l’appel déposé par la procureure au lendemain de leur acquittement.

La chambre d’appel, cité par des sources médiatiques, estime qu’il y a des « raisons exceptionnelles » de maintenir en détention les deux personnalités, le temps qu’elle rende sa décision sur l’appel de la procureure. Aussi, cette détention est cependant temporaire selon toujours la chambre d’appel.

La procureure a jusqu’au 23 janvier pour déposer son argumentaire concernant sa décision d’interjeter appel sur la remise en liberté des deux acquittés. La défense et les parties civiles ont ensuite jusqu’au 29 janvier pour faire parvenir aussi leur réponse argumentée. Une audience est prévue le 1er février devant la chambre d’appel et aucune date de délibéré n’est encore prévue.