Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le général de division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt. 
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.

Photo: présidence du Faso

MONDE

Lors d’un sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba, le chef de l’Etat égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a officiellement pris la présidence tournante de l’institution. Il remplace ainsi le rwandais, Paul Kagamé.

Après une présidence extrêmement active de M. Kagamé placée sous le sceau des réformes, son successeur devrait axer son action sur la sécurité, le maintien de la paix, et la reconstruction post-conflit, des questions étroitement liées au thème de l’UA choisi pour 2019, année des «réfugiés, rapatriés et personnes déplacées». Pour dérouler sa présidence, l’Égyptien compte en effet s’appuyer sur trois «piliers»: le développement des infrastructures, l’accélération de l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) et la création d’emplois pour la jeunesse du continent. Il a aussi insisté sur la lutte contre le terrorisme et la reconstruction des sociétés post-conflit.

L’Egypte souhaite également  profiter de son année à la présidence de l’UA pour «renforcer sa position sur le continent africain et ne pas être considéré comme un pays tourné uniquement vers le monde arabe», souligne Liesl Louw-Vaudran, de l’Institut pour les études sur la sécurité.

Outre al-Sissi, qui occupe donc la présidence, le nouveau bureau est composé de Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud, 1er vice-président), Félix Tshisekedi (RDC, 2e vice-président), Mahamadou Issoufou (Niger, 3e vice-président) et Paul Kagame (Rwanda, 4e vice-président et rapporteur).

NotreAfrik