Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

MONDE

Au lendemain de l'exil de Yahya Jammeh, le conseiller spécial du nouveau chef de l‘État a révélé au cours d'une conférence de presse animée à Dakar au Sénégal, qu'“en l’espace de deux semaines seulement, près de 11,4 millions de dollars ont été retirés par l’ancien président, le gouvernement de l’ex-président".

 

Et d'ajouter, "C’est beaucoup d’argent, si on considère que nous dépensons environ 200 millions de dalasis (monnaie locale, Ndlr) dans le cadre du paiement des salaires de la fonction publique, ainsi de suite. C’est beaucoup d’argent !”.  Aux dires de ce conseiller spécial, Mai Ahmad Fatty, le nouveau président de la Gambie fera le point de la situation économique et financière du pays, lorsqu'il se sera installé.

A noter que ces propos ont été tenus dès le lendemain de l'exil forcé de Yahya Jammeh. En effet, ce dernier a quitté Banjul le samedi 21 janvier au soir pour la Guinée Equatoriale. Et ce, après avoir été contraint par la Communauté internationale avec à sa tête la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, 15 pays).

Une communauté internationale qui, dans une déclaration, a promis de protéger les droits et intérêts de l'ex-président ainsi chassé du pouvoir. Reste à savoir si le nouveau président Adama Barrow et son équipe voudront s'inscrire en droite ligne de cette profession de foi. Avec ces récents propos, l'on est tenté d'en douter. Sans doute que les jours et mois à venir, permettront d'être situé.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé