Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

MONDE

Le prix Nobel de la Paix a été décerné cette année au président colombien Juan Manuel Santos, a annoncé le Comité Nobel dans la capitale de la Norvège, Oslo.

Il a remporté le prestigieux prix après avoir rendu possible l’accord de paix avec les rebelles colombiens des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), visant à mettre fin à 52 ans de conflit armé dans le pays.

Le président Santos a négocié, pendant quatre années, à la Havane avec la guérilla des FARC, cet accord signé officiellement avec le chef du mouvement armé Rodrigo Londoño, plus connu sous le nom de «Timochenko», le 26 septembre dernier à Carthagène en Colombie.

Mais les Colombiens, interrogés par référendum le 2 octobre ont dit «non» à l’accord avec une courte majorité (50,21% contre 49,78% pour le «oui»). Un référendum marqué par une très forte abstention.

Huit millions de couronnes suédoises, soit environ 835 000 euros, sont octroyées au lauréat d’un Nobel – s’ils sont plusieurs, ils se partagent la somme. Cet argent sert généralement à poursuivre les recherches primées dans les domaines scientifiques ou est reversée à des associations.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé