Aujourd'hui,
URGENT
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 

POLITIQUE

Le Collectif pour un peuple uni (CCPU) demande au peuple burkinabè de prendre conscience de la situation qu’il vit et la jeunesse en déperdition, à prendre aussi conscience de son avenir. Pour les municipales complémentaires à venir, le CPPU invite la Ceni à une révision générale de la liste électorale pour plus de transparence. Le Comité était face à la presse ce mercredi 29 mars 2017 à Ouagadougou.


Selon le coordonnateur général du CPPU, Abdallah Bafa Ben Aziz Ouattara, le message de cette sortie médiatique est d’interpeller réellement le peuple à prendre conscience de la situation qu’il vit. Aussi, poursuit-il, l’autre objectif de cette conférence de presse est d’appeler la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à réviser la liste électorale et de travailler sereinement dans l’impartialité pour les échéances à venir et «ne pas être partisane comme l’ancienne équipe», dit-il.

«Nous appelons tout Burkinabè de n’importe quel bord et/ou de la diaspora à s’y mettre pour sauver ce beau pays et nous les invitons à une révolution des urnes pour les échéances électorales à venir et à consacrer le vote des uns et des autres aux idées et non au ventre. Nous voulons encourager aussi les candidatures indépendantes tout simplement parce que la confiance est rompue entre le peuple et la classe politique que ce soit de la mouvance, de l’opposition et de la majorité présidentielle», a soutenu le coordonnateur général.

Aux syndicats de tous les bords, M. Ouattara leur demande à s’unir car, ils ont un pouvoir inestimable et ce pouvoir peut amener réellement à changer la donne pour les échéances à venir plutôt que les grèves à répétition qui ne peuvent pas changer les conditions de vie des travailleurs. Par ailleurs, la société civile et l’ensemble de toutes les OSC ont été interpellées à prendre leur «bâton de pèlerin» pour sensibiliser le peuple burkinabè pour des votes utiles afin de «sanctionner ce régime en place» a conclu le coordonnateur général du CPPU.
Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir