Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Ce communiqué de presse est relatif à la réunion du Bureau politique national de  l’Union pour le progrès et le changement (UPC), organisée le 14 octobre dernier pour examiner la situation du parti.

«Les membres du Bureau politique national de l’Union pour le Progrès et le Changement (BPN/UPC) se sont réunis en session extraordinaire le samedi 14 octobre 2017 à Ouagadougou pour échanger sur la situation politique que traverse leur parti. Ils ont reçu, de la direction du parti des informations sur la genèse de la crise, son évolution et les actions menées pour sa résolution.

Le Bureau politique national a:

-    exprimé à l’unanimité sa désapprobation face à l’action des députés frondeurs qui n’ont saisi  ni leur groupe parlementaire ni  le BPN dont ils sont membres en vue d’une discussion interne ;

-    affirmé sa ferme opposition à la création d'un second groupe parlementaire dans le même parti UPC au sein de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso.

Le Bureau politique national a salué la main tendue du président du parti aux députés démissionnaires et les invite à regagner dans les meilleurs délais le seul groupe parlementaire du parti en vue de la poursuite du combat parlementaire pour le mieux-être des populations qui les ont mandatés ;

Le BPN considère que tout refus de réintégrer le groupe parlementaire UPC est un acte de démission de fait du parti et en tirera toutes les conséquences de droit qui en découleront.

L'UPC réaffirme son attachement aux valeurs républicaines  et démocratiques.

Le parti UPC reste et restera un et indivisible, plus grand et plus fort.

Débutée à 9 heures, la session a pris fin à 12 heures 35 minutes.»

Fait à Ouagadougou, le 14 octobre 2017
Pour le BPN
Le Secrétariat national à l’information
et à la Communication

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir