Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a visité ce mercredi 27 décembre 2017, en milieu d’après-midi, le site de production des titres de transport (cartes grises, permis de conduire) basé au sein de la Direction générale des Transports Terrestres et Maritimes (DGTTM) à Ouagadougou.

Cette visite du centre de production s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Monsieur Simon COMPAORE et du ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Monsieur Souleymane SOULAMA.

C’est un secret de polichinelle, la contrefaçon et la fraude des titres de transport (permis de conduire, cartes grises) du fait du développement des moyens informatiques ainsi que les délits de fuite en cas d’accident ou de non-respect du code de la route sont de plus en plus récurrents au Burkina Faso. 

C’est donc pour réduire ces actes d’incivisme que le gouvernement a décidé de changer les titres de transport et de ré-immatriculer les véhicules. Au total, ce sont environ 3 300 000 permis de conduire et de cartes grises qui sont concernés d’ici à 2021. 

«Cela est important pour tout le monde, aussi bien pour les individus que pour les services des douanes. C’est pourquoi je me réjouis aujourd’hui d’avoir été le premier à avoir mon permis sécurisé en espérant que dans les prochains jours, l’ensemble du peuple burkinabè, pour ceux qui ont des permis de conduire et des cartes grises, viendra s’enrôler et cela sur tout le territoire burkinabè puisque vous avez des sections mobiles qui vont sortir et qui vont permettre aux uns et aux autres de renouveler progressivement leurs différentes pièces de transport », a dit le chef de l’Etat burkinabè à l’issue de sa visite. 

Le Président Roch Marc Christian KABORE a saisi l’opportunité pour féliciter l’ensemble du personnel du ministère en charge des Transports et la société française Oberthur avec qui le gouvernement travaille dans le cadre du Partenariat Public-Privé (PPP) pour la réalisation de cet important projet d’un coût de 15 milliards 319 millions 133 mille 695 F CFA.

 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir