Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Dans ce communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le parti d’opposition invite le gouvernement à mettre tout en œuvre afin de retrouver « sain et sauf », Issouf Souabo l’enseignant enlevé, le 12 avril dernier au cours de l’attaque qui a a également occasionné la mort d’une élève.

« Dans la soirée du jeudi 12 avril 2018, une élève a été tuée et un enseignant enlevé dans l’attaque de l’école de Bouro, dans la commune de Nassoumbou, par des individus non identifiés. 

Cette énième attaque du monde de l’éducation vise à décourager les braves enseignants qui travaillent déjà dans des conditions extrêmement difficiles. 

A la famille de l’élève qui a perdu la vie dans cette ignoble attaque, l’UPC présente ses condoléances les plus émues. Aux blessés, le parti souhaite un  prompt rétablissement.  

L’UPC appelle solennellement le Gouvernement burkinabè à tout mettre en œuvre pour que l’enseignant enlevé, M. Issouf SOUABO, soit retrouvé sain et sauf. 

C’est un père de famille arraché de sa famille, de ses élèves, de ses collègues, de ses compatriotes. Il ne mérite ni l’oubli, ni l’abandon.  Dans ces moments difficiles, nos pensées et nos encouragements vont à la famille SOUABO et au monde éducatif. 

 

Ouagadougou, le 18 avril 2018 

Pour le Bureau politique national de l’UPC, 

Le Porte-parole 

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir