Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le Burkina Faso a commémoré ce mardi 11 décembre 2018 le 58e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Les festivités entrant dans le cadre de cette célébration a connu son apothéose avec la grande parade civile et militaire à la quelle a assisté les populations de la ville de Manga et environnants et du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Près de 5 mille personnes militaires, paramilitaires et civils ont été mobilisées pour le défilé, grand moment de cette célébration de l’an 58 de l’indépendance du Burkina Faso. Durant 4 heures, le public mangalais, de la région du Centre sud et les personnalités présentes ont vu et découvert la diversité et la force militaire et paramilitaire du Pays des Hommes intègres.

Aucune composante de la société burkinabè n’a été oubliée au cours de cette grande parade qui rend hommage aux bâtisseurs de la nation burkinabè. Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cette célébration symbolise « notre vouloir vivre ensemble et notre fierté d’appartenir à notre pays ».

« Le Burkina Faso a connu une grande histoire où nos ancêtres se sont battus pour sa reconstitution. Il nous appartient, tous  et toute, de faire en sorte que nous puissions maintenir ce flambeau haut parce que le peuple burkinabè n’a jamais courbé l’échine devant aucune exigence et cela ne sera pas le cas aujourd’hui » a dit le chef de l’Etat burkinabè. Cette célébration, à l’en croire, se veut également un moment d’introspection individuel et collective sur le devenir de notre nation. Tout en louant la parade civilo-militaire, le président du Faso a salué la mobilisation de la population qui a contribué à ce que cette commémoration soit « une grande victoire du Burkina Faso ».

Il  a également rendu hommage aux forces de sécurité et de défenses qui sont tombés face aux balles assassines de terroristes ainsi que les civils qui ont perdu la vie au cours des différentes attaques. Pour lui, des grands défis demeurent et il appartient au peuple burkinabè dans chacune de ses composantes de les relever.

Après cette parade, le flambeau sera transmis à la Région du Centre-est dont le chef lieu Tenkodogo abritera les festivités du 59e anniversaire de l’indépendance en décembre 2019. Le thème retenu pour la présente célébration était : « Bonne gouvernance et équité sociale pour une Nation forte et prospère ». La Côte d’Ivoire, représenté par son ministre d’Etat en charge de la défense, était le pays invité d’honneur. 50 éléments des troupes ivoiriennes ont participé à la grande parade tenue dans la matinée de ce 11 décembre 2018.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir