Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  
Burkina: l'ex Chef de file de l'opposition, Zéphirin Diabré, et son parti l’UPC rejoignent le camp présidentiel.                 
Yagha: des hommes armés sont entrés vers 19h à Tankougounadié. Ils ont malmené la population et emporté 3 motos, a appris Fasozine.   
Yagha: des hommes armés ont enlevé mardi  5 personnes à Boliel avant de se replier dans la nature a appris Fasozine.

POLITIQUE

Ce lundi 14 janvier 2019, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a tenu sa première conférence de presse de l’année. Ce face-à-face avec la presse a été l’occasion  pour ces partis de décrypter l’actualité nationale sur le plan sécuritaire et social. 

Le passage de 2018 à 2019 a été, aux dires des conférenciers, particulièrement éprouvant pour notre pays du fait de la recrudescence des attaques terroristes qui ont une fois de plus endeuillé le peuple. 

S’agissant des événements dramatiques de Yirgou, le président de l'Alliance des jeunes pour l'indépendance et la république (Ajir), Adama Kanazoé, porte-parole à cette conférence de presse, a salué les mesures du gouvernement dans la prise en charge des populations éprouvées et la présence du président du Faso sur le lieu du drame. Les conférenciers ont par ailleurs salué l’attitude de tous les acteurs politiques vis-à-vis de ces évènements dramatiques avant d’appeler à la justice. «Nous encourageons la justice à poursuivre ses investigations en toute indépendance afin de situer au plus vite les responsabilités et faire en sorte que ces actes ne restent pas impunis» a affirmé M. Kanazoé.

Pour ce qui est de la trêve sociale demandée par le président du Faso, l’APMP dit soutenir l’appel. Elle invite de ce fait les partenaires sociaux et l’ensemble du peuple à faire front avec le chef de l’Etat pour relever ensemble les défis du moment à savoir la question cruciale de la sécurité et de l’intégrité du territoire national. 

Au cours de cette rencontre avec la presse, il a été aussi question du budget de l’Etat 2019 notamment avec les dispositions fiscales portant sur l’élargissement de l’assiette fiscale. Tout en invitant les uns et les autres à plus de lucidité et d’objectivité, M. Kanazoé a fait savoir qu’«on ne peut pas à la fois exiger des efforts de la part du gouvernement et refuser que des mesures de mobilisation des ressources à travers l’amélioration de l’assiette fiscale soient envisagées». Les partis membres de la majorité présidentielle ont, aux termes de cette conférence de presse, lancé un appel à toutes les composantes du peuple burkinabè à l’union sacrée.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir