Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) condamne fermement « la tuerie » du samedi dernier au Mali qui a occasionné 160 morts.

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a appris avec indignation le massacre de 160 villageois de la communauté peule d’Ogossagou par des milices de chasseurs, le samedi 23 mars 2019 en République du Mali. 

Tout en condamnant fermement cette tuerie, l’UPC présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et au peuple frère du Mali. Elle souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Notre parti souhaite qu’une justice équitable et diligente soit rendue aux victimes. 

Cet épisode sanglant chez nos voisins nous fait revivre le triste souvenir du massacre de Yirgou début janvier 2019. Aussi bien à Ogossagou qu’à Yirgou, des vies humaines ont été ôtées dans la folie de l’amalgame. Dans ces deux localités, justice doit être rendue, et les Etats doivent veiller à la sécurité des personnes et des leurs biens.

Ouagadougou, le 27 mars 2019

Pour le Bureau Exécutif Central, 

Le 2ème Vice-Président chargé des questions politiques, 

Adama SOSSO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir