Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré avait pris l’engagement «de rassembler toutes les forces vives de la nation autour des priorités nationales, de rencontrer les acteurs de la vie politique et de la société civile». C’est dans ce cadre que, après s’être rendu au siège du MPP, il s’est rendu ce lundi 1er avril 2019 au siège du Chef de file de l’opposition politique (Cfop) à Ouagadougou.

L’opposition politique a pour rôle de formuler des observations, des critiques sur la manière dont le pays est dirigé. Et selon le Chef du gouvernement Christophe Dabiré, il appartient maintenant aux dirigeants de voir le bien-fondé de ces critiques, de voir si ces critiques peuvent contribuer à améliorer la gouvernance au niveau de notre pays et de faire en sorte que, ces critiques puissent être intégrées dans la démarche que son gouvernement est en train de conduire. «Je crois que notre visite était utile car, nous avons eu des échanges sur un certains nombres de questions liées à la mise en œuvre de la déclaration de politique générale et également liées à la manière dont nous devons conduire le pays vers des destinées meilleures» a affirmé M. Dabiré. 

De ses explications, il ressort que, son rôle est de «préparer le terrain» pour le dialogue politique qui sera engagé très bientôt par le chef de l’Etat avec les forces politiques du pays. «Mon rôle est de préparer ce dialogue politique et de faire en sorte qu’il soit un succès parce que, c’est de cette manière que nous allons créer la convergence nécessaire à l’évolution d’ensemble du pays tant du point de vue du développement tant du point de vue politique. Donc, je pense que, ce qui a été dit autour de la table sont des observations pertinentes sur certaines questions et cela peut contribuer à renforcer le vivre ensemble dans notre pays» a soutenu le Premier ministre.

Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition politique, a apprécié cette démarche. «D’abord par son principe, du fait qu’il ait pensé utile de venir échanger avec le Cfop et son président mais surtout, dans son symbole puisque c’est la première fois qu’un Chef de gouvernement pense utile de se déplacer au niveau du Cfop. C’est un signe distinctif de considération et je tiens à saluer» s’est-il réjouit. 

A l’entendre, c’est une bonne occasion pour l’opposition de pouvoir échanger avec ceux qui ont en charge la gestion du pays. «Nous sommes une opposition républicaine qui, à chaque fois que le besoin se fera sentir, n’hésitera pas à aller à la discussion et au dialogue pour donner sa version des choses, sa compréhension, ses propositions et ses recommandations à ceux qui ont en charge la gestion du pays. Avec le Premier ministre, nous avons commencé à évoquer un certain nombre de questions qui feront l’objet d’échanges beaucoup plus élargis dans le cadre du dialogue à venir» a expliqué Zéphirin Diabré. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir