Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Image d'illustration

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti d’opposition dénonce « la politisation » de l’événement par le président du Faso.

Les structures de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) du Boulgou avaient été informées de la tenue de la Journée nationale de l'arbre ce samedi 10 août 2019 à Tenkodogo. L'événement était placé sous la présidence du Chef de l'Etat, Roch Marc Christian KABORE. Attachés à la protection de l'environnement, et en tant que républicains, les militants de l'UPC s'étaient mobilisés en grand nombre pour faire de l'activité, un succès. 

Mais, à leur grande surprise, l'événement a été transformé à la dernière minute en meeting du MPP. De nombreux jeunes emmenés de Ouagadougou étaient habillés en T-shirts oranges à l'effigie du candidat à la future présidentielle, Roch KABORE. Slogans, pancartes, tout était réuni pour un meeting partisan. 

L'UPC condamne fermement cette attitude du Président KABORE et de son parti. En effet, le Chef de l'Etat incarnant l'unité nationale, il ne  devrait pas utiliser l'image de l'institution présidentielle, les moyens de l'Etat et les ressources humaines de la Fonction publique pour battre sa campagne.  

Ce cas malheureux vient s'ajouter à des précédents: la dernière édition du FESPACO, l'inauguration des routes Dédougou- Tougan et Tenkodogo-Koupéla,... 

En conséquence, l'UPC se réserve le droit, dorénavant, de riposter avec les moyens appropriés. L'incivisme au sommet de l'Etat est à combattre, au même titre que l'incivisme des citoyens lambda. 

Ouagadougou, le 10 août 2019

Le Secrétaire général national de l'UPC

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé