Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

Image d'illustration

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti d’opposition dénonce « la politisation » de l’événement par le président du Faso.

Les structures de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) du Boulgou avaient été informées de la tenue de la Journée nationale de l'arbre ce samedi 10 août 2019 à Tenkodogo. L'événement était placé sous la présidence du Chef de l'Etat, Roch Marc Christian KABORE. Attachés à la protection de l'environnement, et en tant que républicains, les militants de l'UPC s'étaient mobilisés en grand nombre pour faire de l'activité, un succès. 

Mais, à leur grande surprise, l'événement a été transformé à la dernière minute en meeting du MPP. De nombreux jeunes emmenés de Ouagadougou étaient habillés en T-shirts oranges à l'effigie du candidat à la future présidentielle, Roch KABORE. Slogans, pancartes, tout était réuni pour un meeting partisan. 

L'UPC condamne fermement cette attitude du Président KABORE et de son parti. En effet, le Chef de l'Etat incarnant l'unité nationale, il ne  devrait pas utiliser l'image de l'institution présidentielle, les moyens de l'Etat et les ressources humaines de la Fonction publique pour battre sa campagne.  

Ce cas malheureux vient s'ajouter à des précédents: la dernière édition du FESPACO, l'inauguration des routes Dédougou- Tougan et Tenkodogo-Koupéla,... 

En conséquence, l'UPC se réserve le droit, dorénavant, de riposter avec les moyens appropriés. L'incivisme au sommet de l'Etat est à combattre, au même titre que l'incivisme des citoyens lambda. 

Ouagadougou, le 10 août 2019

Le Secrétaire général national de l'UPC

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir