Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience cet après-midi mardi 13 août 2019, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley. 

« Nous avons eu une rencontre très fructueuse avec le président du Faso. Nous sommes venus voir comment nous pouvons apporter notre soutien au peuple burkinabè dans la situation difficile qu’il traverse », a indiqué David Beasley à sa sortie d’audience. 

Pour lui, il est impérieux de mener la lutte contre l’insécurité alimentaire, dans ces moments difficiles, en vue de donner de l’espoir aux jeunes, et éviter qu’ils soient enrôlés par les terroristes. « Nous devons travailler à ce que ces jeunes puissent manger à leur faim et avoir des emplois décents », a ajouté le directeur exécutif du PAM.

David Beasley, au cours de son séjour au Burkina Faso, se déplacera sur le terrain pour faire le constat et échanger avec les leaders politiques, les responsables coutumiers et religieux et la population, pour prendre le pool de la situation alimentaire.

« Nous ne voulons pas qu’un enfant dorme la nuit sans manger parce qu’il est un déplacé. Sans sécurité alimentaire, les gens seront toujours vulnérables et exposés à d’autres dangers. Mais au-delà des questions d’urgence, nous allons travailler avec les autorités et les acteurs concernés pour un développement durable », a-t-il conclu.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir