Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale

POLITIQUE

Le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré et le secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle-Interpol Jürgen Stock ont paraphé, dans la mi-journée de ce mardi 10 septembre 2019, un protocole d’accord entre le Burkina Faso et Interpol dans la salle de conférence du ministère de la sécurité.

A l’issue de la cérémonie, Le ministre de la sécurité a laissé entendre, face aux hommes de medias, que le protocole d’accord qu’il vient de signer avec Jürgen Stock va renforcer la coopération entre notre pays et Interpol. Pour lui, ce protocole d’accord dénommé SIPAO (système d’information policière pour l’Afrique de l’Ouest) va permettre dans le cadre d’échange d’informations avec Interpol d’aller en profondeur pour faciliter le travail de la police. Ousséni Compaoré s’est dit très heureux d’avoir pu signer cet accord qui va renforcer la capacité de la Police Nationale dans ses actions aussi bien au niveau du Burkina Faso, de la sous-région et même au-delà. Il a aussi affirmé que cette coopération va élargir le champ de celle déjà existant.

Le secrétaire général d’INTERPOL Jürgen Stock s’est également réjoui de la signature du protocole. Il s’est dit très reconnaissant du soutien du Burkina Faso qui compte parmi les 194 pays membres d’ Interpol. «Nous avons signé aujourd’hui un accord de coopération très important. Cela va permettre d’échanger des informations pertinentes notamment sur le terrorisme» a-t-il souligné.

Direction de la communication et de la presse ministérielle M/SECU

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé