Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a pris part ce lundi matin, au Sommet Action Climat (Sommet des Nations Unies sur le Climat), aux côtés de ses pairs d’environ 60 pays. Ce sommet, organisé à la veille de l’ouverture de la 74e Assemblée générale des Nations unies, sur initiative du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, vise à proposer des solutions en vue de relever les défis qu’imposent les changements climatiques.

Sous la pression des jeunes, plus de 60 dirigeants mondiaux se sont réunis au cours de ce sommet, pour réitérer leurs engagements sur le climat. Cette rencontre constitue une étape déterminante dans la coopération politique internationale, et incite de vastes mouvements de soutien dans le but de concrétiser et accélérer les actions visant à mettre en œuvre l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Un nombre important d'États ont annoncé, au cours de cette réunion de haut niveau, leur intention d'être neutres en carbone d'ici 2050, c'est-à-dire qu'ils « réduiront grandement leurs émissions et compenseront le reliquat, par exemple en replantant des arbres, qui absorbent le carbone de l'air », a fait savoir le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Dans son discours d’ouverture du sommet, il a souligné que « la course contre le changement climatique est une course que nous sommes en train de perdre » avant de noter que « toutefois, nous pouvons gagner cette course, car la technologie est avec nous ».

Le secrétaire général des Nations unies, a par ailleurs demandé la taxation du carbone et l'arrêt des constructions de centrales à charbon. « Un programme ambitieux, mais non coercitif : l'ONU ne dispose d'aucun pouvoir sur les États », a-t-il relevé.

Les changements climatiques constituent une grave menace avec des conséquences désastreuses sur la vie des populations. Pour y faire face, une synergie d’actions urgente et concertée pour atténuer les effets négatifs et renforcer la résilience des populations est nécessaire.

Ce Sommet Action Climat a aussi été l’occasion, pour les différents intervenants, de prendre l’engagement de mettre en œuvre des actions visant à réduire les effets du climatiques pour les générations futures.

Ils ont, par ailleurs, exprimé leur reconnaissance au Secrétaire général des Nations unies, pour avoir convoqué ce sommet, qui vient rappeler l’implication de tous, dans lutte contre les changements climatiques.

La direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé