Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

image d'archives

POLITIQUE

Ceci est la déclaration du Mouvement du peuple  pour  le progrès (MPP) à l'occasion du 5e  anniversaire de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Il y’a cinq ans le couvercle de la marmite du déni démocratique, de l’imposture sautait bruyamment, sous la poussée de la colère du peuple burkinabè, très remonté contre le système Compaoré, qui voulait allègrement prolonger son bail à la direction de l’Etat, au point de glisser vers la patrimonialisation du pouvoir.

Les 30 et 31 octobre 2014 marquaient l’aboutissement de l’indignation et de la révolte des Burkinabè lorsque les députés du Congrès pour la Démocratie pour le Progrès (CDP) soutenus par quelques affidés de l’opposition ont tenté le passage en force de décisions scélérates de pérennisation, ad vitam aeternam, du système Compaoré.

L’insurrection a été une grande leçon de démocratie et un exemple pour les futures générations, qui devront toujours se battre pour préserver la liberté, la justice et l’Etat de droit, à considérer comme acquis éternels guidant le cheminement de notre pays.

Cinq ans après, les Burkinabè n’ont pas oublié. Surtout pas le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), l’un des artisans actifs, de l’insurrection populaire qui a mis fin aux errements du régime Compaoré.

Cinq ans après, notre parti a une pensée pour les victimes de l’insurrection dont certaines ont été fauchées par les balles assassines du RSP, garde prétorienne du régime Compaoré aux abois.

En ces journées de souvenir, éprouvant pour les victimes et leurs familles, le MPP leur renouvelle sa compassion, sa solidarité et sa sympathie, et marque sa reconnaissance pour les sacrifices et le sang versé en vue du triomphe de la liberté et de la démocratie.

La tenue du procès du putsch manqué des 15 et 16 septembre 2015 et les verdicts qui en ont découlé sont des gages que tout sera mis en œuvre pour la manifestation de la vérité sur les évènements des 30 et 31 octobre 2014.

En ces journées de souvenir et de recueillement, le MPP invite les Burkinabè à l’unité d’action dans la lutte contre l’insécurité et l’incivisme. Le MPP salue le patriotisme des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui, au prix du sang, se battent contre l’hydre terroriste pour protéger les populations et préserver l’intégrité du territoire national.

Le MPP apprécie et encourage le gouvernement, présent sur les fronts du développement de notre pays et de l’amélioration des conditions de vie des populations, à poursuivre ses efforts pour un Burkina Faso moderne et enrichi de ses valeurs démocratiques et de progrès.

DÉMOCRATIE - ÉGALITÉ - PROGRÈS

Le porte-parole du parti

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir