Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) réagit, dans ce communiqué, à une annonce de Mahamadi Kouanda parue dans la presse et invitant les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature. 

«Dans le journal L’Observateur Paalga numéro 10160 du Vendredi 14 Aout à la page 23, il nous a été donné de lire une publication intitulée ‘’communiqué’’ et signée « CDP: DEMOCRATIE-PROGRES-JUSTICE. Pour le Courant KOUANDA Mahamadi Lamine ».

Par ce communiqué, ce dernier invitait les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature.

Cette publication qui se caractérise par une violation gravissime des textes du parti, du code électoral et aussi du code pénal en ce que KOUANDA Mahamadi Lamine, suspendu du parti pour actes d’indiscipline graves, s’illustre encore par la commission des infractions de faux en écriture privée, usage de faux, usurpation de titre, escroquerie par appel à contribution.

En attendant de saisir le Parquet du Procureur du Faso de ces faits délictueux, le CDP invite ses militants et militantes à se démarquer absolument  de ces agissements délictueux contraires aux intérêts du parti.

En rappel, la procédure de sélection des candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020  et notamment la constitution des dossiers de candidature a déjà fait l’objet d’un communiqué du Président du Parti en date du lundi 10 aout 2020.

Le CDP invite par conséquent ses militants et militantes à ne point tomber dans le piège de l’arnaque car le CDP est un et indivisible et dès lors toute candidature faite en dehors des instances régulières et habilitées du parti est nulle et non avenue.»                 

Démocratie-Progrès-Justice

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir