Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a participé ce samedi par visioconférence, au 58e sommet ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). A l’issue des travaux, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, a fait un point, à la presse, des grandes décisions de ce sommet. 

Selon le chef de la diplomatie burkinabè, les chefs d’Etat ont planché sur la transition politique au Mali. Un exposé sur l’évolution de la situation a été présenté par le médiateur désigné de la CEDEAO pour la crise malienne, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan et les autorités maliennes.

La Covid-19 a aussi fait l’objet d’échanges entre les chefs d’Etat de la CEDEAO. Alpha Barry a indiqué que l’Organisation Ouest-africaine de la santé (OOAS) a fait aux chefs d’Etat, le point des efforts déjà consentis.

Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont aussi discuté de l’accès au vaccin contre le Covid-19.  A ce titre, la conférence a préconisé des concertations entre les différents Etats de la CEDEAO,  l’OOAS, et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour dégager des solutions sur l’approvisionnement des pays en vaccins.

Sur la question de la monnaie unique de la CEDEAO, qui est l’ECO, le ministre Alpha Barry a relevé que l’échéance a été repoussée. « Il y a un pacte de convergence qui existait entre les Etats de la CEDEAO, avec des critères de convergence qu’il fallait respecter pour aboutir à la monnaie unique. Ce pacte a été rompu volontairement par les Etats, du fait de la pression du Covid-19 sur nos économies » a-t-il déclaré.  De ce fait une nouvelle feuille de route a été adoptée, avec en perspectives l’entrée en vigueur de l’ECO, à l’horizon 2025.

« Au delà de la Covid, nous étions déjà dans une situation où nos économies étaient éprouvées, avec le choc de la Covid, la Conférence a suspendu l’application du pacte en 2020 » a précisé le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Lassané Kaboré, qui a poursuivi en disant qu’au regard de la « deuxième vague » de la pandémie, « le pacte sera suspendu en 2021 également », et il ne sera mis en œuvre qu’à partir du « 1er janvier 2022 » avec l’espoir de réaliser en trois ans les critères de convergence nécessaire à la réalisation de la monnaie unique.

Sur la situation sécuritaire, le ministre des Affaires étrangères a noté une mobilisation des ressources pour le financement du plan d’action de la CEDEAO contre le terrorisme doté d’un fonds d’un milliard de dollars US. 

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir