Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Dans cette déclaration, la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) condamne l’attaque du café restaurant Aziz Istanbul, qui a fait 18 morts dans la soirée du dimanche 13 août 2017.

« Au nom de Dieu, le Clément et le Miséricordieux

Le dimanche 13 août 2017, notre cher pays, le Burkina Faso a encore été la cible d’une attaque terroriste abjectement menée contre des personnes innocentes, au restaurant Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé NKRUMAH de Ouagadougou. Cette barbare et odieuse attaque a causé la mort de plusieurs personnes et fait des blessés.

En cette circonstance extrêmement douloureuse, les musulmans du Burkina Faso, à travers la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB), sans réserve et sans équivoque, condamnent de la façon la plus absolue, cette indignité humaine.

La FAIB, réaffirme son rejet total, catégorique et sans ambiguïté de toute forme de violence ou de terrorisme qui ne saurait être justifiée par une quelconque conviction religieuse. En ce moment difficile elle:
-prie Dieu et en appelle à la prière de tous les Burkinabè contre le mal dans notre pays ;
en appelle à l’union, la fraternité et la solidarité entre toutes les populations sans distinction aucune, pour soutenir les victimes et leurs proches ;
-présente ses condoléances aux proches des personnes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés ;
-félicite les forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme, leur promptitude, leur courage qui ont permis de limiter la tragédie et leur témoigne son soutien total ;
-exprime son soutien aux autorités de notre pays dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme.

La FAIB rappelle que l’Islam condamne la tuerie aveugle en ces termes :
« ...Quiconque tuerait une personne non-coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes… » Coran Sourate 5 Verset 32
Puisse Allah le Tout Puissant bénir et protéger le Burkina Faso.»

Le Président du Présidium de la FAIB
El hadj Abdoul Rasmané SANA
Officier de l’Ordre National