Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

L’ambassade du Japon au Burkina Faso, dans le cadre de son programme de coopération financière non remboursable, a octroyé ce mercredi 28 février 2018 la somme de plus de 20 millions de F CFA à l’Association  pour le développement du département de karangasso Sambla. Ce don va permettre à l’association de réaliser trois forages dans trois villages de la commune au bénéfice de plus de 6400 personnes.

Badarasambla, Siènné et Kongolikam sont les trois villages de la commune qui bénéficieront des forages. Chaque village sera doté d’un forage, ce qui augmentera leur offre en eau potable. La construction de ces forages va coûter à l’association la somme de 20 millions 800 mille francs CFA. L’ambassade du Japon dans le cadre donc son programme : « dons aux micro-projets  contribuant à la sécurité humaine » a décidé de financer la construction  de ces forages positifs au profit des populations.

Le représentant de l’association bénéficiaire de ce financement non remboursable, a manifesté sa gratitude au peuple japonais et à l’ambassadeur pour ce don.

« En décidant donc de financer la réalisation des trois forages positifs, vous vous inscrivez dans la dynamique du plan national du développement économique et social (Pndes) du gouvernement du Burkina Faso qui s’est fixé comme objectif pour ce qui est de l’accès à l’eau potable, zéro corvée d’eau d’ici à 2020. Sachez que ces forages qui seront réalisés et qui sont le fruit de votre engagement contribueront efficacement à diminuer la souffrance des populations en quête permanente d’eau potable » a indiqué, Moussa Diarra, représentant de l’association bénéficiaire. Il s’est engagé devant l’ambassadeur japonais à mener à bon terme ce projet qui une fois réalisé offrira de l’eau potable à plus de 6 000 personnes de la commune de Karangasso Sambla.

Pour l’ambassadeur japonais, Tamotsu Ikezaki, l’accès à l’eau potable est un facteur de bien être pour les populations, raison pour la quelle son pays s’est engagé à financer les projets entrant dans la réalisation des forages dans les zones où l’eau se fait rare. « Comme vous le savez, une eau potable améliore les conditions de santé des populations, permettant ainsi un développement participatif. Il faut dire que les forages vont particulièrement contribuer à soulager les femmes. Les longues corvées d’eau prendront fin et elles pourront investir plus de temps dans les activités génératrices de revenus ou s’occuper  de leurs enfants(…) En un mot, par ce projet, notre objectif est de contribuer avec votre association à l’éradication de la pauvreté » a indiqué Tamotsu Ikezaki.

Pour le diplomate nippon, la réalisation du présent projet  portera à 1148 le nombre de forages réalisés par le Japon au Burkina Faso.