Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Cinq enseignants ont été tués vendredi 26 avril 2019 par des assaillants à Maytagou, une localité située à une vingtaine de kilomètres de Comin-Yanga dans la province du Koulpélogo, région du Centre-est, annonce l’Agence d’informations du Burkina.

C’est dans l’après-midi du vendredi, alors que les enseignants s’apprêtaient à boucler une journée de travail que des individus armés ont fait irruption dans l’école primaire située à Maytagou, à mi-cheval entre Fada N’Gourma et Comin-Yanga, relate l’AIB.

Ils assassinent cinq enseignants et en blesse un autre. Un 7e enseignant,  qui faisait ses ablutions pour la prière, sera lui et épargné.

Après leur forfait, les assaillants ont disparu dans la nature.

«Cet assassinat traduit la volonté des forces obscures de plonger notre pays dans les ténèbres. Nous ne courberons pas l’échine et resterons debout», a réagi samedi matin le président du Faso Roch Kaboré sur tweeter.