Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Depuis le 23 avril dernier les avocats du Burkina ont suspendu leur participation à toutes les audiences des cours et tribunaux pour dénoncer la paralysie de la justice et exiger que l’Etat prenne des mesures pour mettre fin à ce qu’ils considèrent comme « une violation massive  des droits humains ». A l’issue d’une assemblée générale tenue hier lundi, les auxiliaires de justices ont décidé  de reprendre les audiences autres que celles pénales à compter de ce mardi 28 mai 2019.

Cette reprise partielle de leur participation a été motivée, selon le communiqué sanctionnant la rencontre, par la fin de la grève des greffiers. L’arrêt de ce mouvement d’humeur « a permis la reprise et la tenue effective des audiences à l’exception de celles pénales pour lesquelles le concours des agents de la garde de sécurité pénitentiaire s’avère nécessaire ».

Outre cette note de satisfaction, les avocats ont regretté et dénoncé la situation des personnes détenues dans les maisons d’arrêt et de correction. L’assemblée générale fait remarquer que jusqu’à ce jour, « les détenus ne peuvent toujours pas voir leurs causes entendues dans des délais raisonnables par une quelconque juridiction ». 

Pour donc dénoncer cette violation des droits des détenus, les avocats ont décidé de la poursuite de la suspension de leur participation à toutes les audiences pénales pour la période allant du mardi 28 mai au lundi 10 juin inclus. Une assemblée générale extraordinaire se tiendra le 10 juin prochain afin de faire le point de la situation.