Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

SOCIETE

Depuis le 23 avril dernier les avocats du Burkina ont suspendu leur participation à toutes les audiences des cours et tribunaux pour dénoncer la paralysie de la justice et exiger que l’Etat prenne des mesures pour mettre fin à ce qu’ils considèrent comme « une violation massive  des droits humains ». A l’issue d’une assemblée générale tenue hier lundi, les auxiliaires de justices ont décidé  de reprendre les audiences autres que celles pénales à compter de ce mardi 28 mai 2019.

Cette reprise partielle de leur participation a été motivée, selon le communiqué sanctionnant la rencontre, par la fin de la grève des greffiers. L’arrêt de ce mouvement d’humeur « a permis la reprise et la tenue effective des audiences à l’exception de celles pénales pour lesquelles le concours des agents de la garde de sécurité pénitentiaire s’avère nécessaire ».

Outre cette note de satisfaction, les avocats ont regretté et dénoncé la situation des personnes détenues dans les maisons d’arrêt et de correction. L’assemblée générale fait remarquer que jusqu’à ce jour, « les détenus ne peuvent toujours pas voir leurs causes entendues dans des délais raisonnables par une quelconque juridiction ». 

Pour donc dénoncer cette violation des droits des détenus, les avocats ont décidé de la poursuite de la suspension de leur participation à toutes les audiences pénales pour la période allant du mardi 28 mai au lundi 10 juin inclus. Une assemblée générale extraordinaire se tiendra le 10 juin prochain afin de faire le point de la situation.

  

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé