Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

SOCIETE

Depuis le 23 avril dernier les avocats du Burkina ont suspendu leur participation à toutes les audiences des cours et tribunaux pour dénoncer la paralysie de la justice et exiger que l’Etat prenne des mesures pour mettre fin à ce qu’ils considèrent comme « une violation massive  des droits humains ». A l’issue d’une assemblée générale tenue hier lundi, les auxiliaires de justices ont décidé  de reprendre les audiences autres que celles pénales à compter de ce mardi 28 mai 2019.

Cette reprise partielle de leur participation a été motivée, selon le communiqué sanctionnant la rencontre, par la fin de la grève des greffiers. L’arrêt de ce mouvement d’humeur « a permis la reprise et la tenue effective des audiences à l’exception de celles pénales pour lesquelles le concours des agents de la garde de sécurité pénitentiaire s’avère nécessaire ».

Outre cette note de satisfaction, les avocats ont regretté et dénoncé la situation des personnes détenues dans les maisons d’arrêt et de correction. L’assemblée générale fait remarquer que jusqu’à ce jour, « les détenus ne peuvent toujours pas voir leurs causes entendues dans des délais raisonnables par une quelconque juridiction ». 

Pour donc dénoncer cette violation des droits des détenus, les avocats ont décidé de la poursuite de la suspension de leur participation à toutes les audiences pénales pour la période allant du mardi 28 mai au lundi 10 juin inclus. Une assemblée générale extraordinaire se tiendra le 10 juin prochain afin de faire le point de la situation.

  

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé