Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Près de 300 participants sont attendus au forum des médias sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme qui sera organisé par le Groupement des éditeurs de presse publique d’Afrique de l’Ouest (GEPPAO), les 20 et 21 juin 2019 selon cette dépêche de l’AIB.

«Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, va abriter les 20 et 21 juin 2019, le forum des médias sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans la zone UEMOA et G5 Sahel», a indiqué le président du GEPPAO, l’Ivoirien Venance Kouassi Konan, jeudi, lors d’une conférence de presse. Le président du GEPPAO espère environs trois cents participants constitués de journalistes, d’hommes politiques, d’experts sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, de chercheurs, d’étudiants et des Directeurs généraux des médias de presse des pays de l’UEMOA et du Maroc à la rencontre. La cérémonie d’ouverture de la rencontre, aux dires des animateurs de la conférence de presse, va connaitre la présence effective du président du Faso, président en exercice du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré.

Ce forum, selon Venance Kouassi Konan, a pour objectifs de «saisir les mécanismes de bonnes pratiques en matière de communication dans un contexte de lutte contre le terrorisme, de comprendre et de recueillir les points de vue des spécialistes des différents pays en vue d’établir une collaboration en matière d’harmonisation des approches du traitement des informations et de dégager une politique commune en matière de communication dans la lutte contre le terrorisme dans la zone UEMOA et dans le G5 Sahel».

M. Konan, par ailleurs, Directeur général (DG) de Fraternité Matin, a expliqué que le thème retenu pour ce forum: «le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest : entre contraintes sécuritaires et devoirs professionnels», sera traité sous forme de panels.

Les thèmes porteront, entre autres, sur les nouveaux défis sécuritaires dans la zone UEMOA et dans la région du G5 Sahel; la place des médias dans la lutte contre le terrorisme; la multiplicité des acteurs impliqués dans la défense de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest est-elle un avantage ou un frein à l’atteinte de leur objectif?; quelles stratégies communes de lutte contre le terrorisme et la criminalité; comment restaurer durablement la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest?

Le président du GEPPAO a invité les hommes et femmes de médias à prendre massivement part à la rencontre afin de tirer à la sortie, de grandes conclusions consignées sous la forme de «l’Appel de Ouagadougou».

«Les médias privés sont bien-sûr invités, ils sont même participants. Il faut dire que c’est une initiative portée par le GEPPAO, mais tous les professionnels des médias sont concernés à des degrés  divers», a conclu le secrétaire général du GEPPAO Mahamadi Tiégna, par ailleurs, DG des Editions Sidwaya.

Agence d’information du Burkina