Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Une attaque contre le détachement militaire de Koutougou, dans la région du Sahel au Burkina Faso, menée par des hommes armés a coûté la vie à plusieurs militaires, selon un communiqué de l’Etat-major général des armées. 

«Au petit matin du 19 août 2019, le détachement militaires de Koutougou, (province du Soum) a été la cible d’une attaque d’envergure perpétrée par des groupes armés terroristes, annonce le communiqué. Le Bilan provisoire dressé par l'armée fait état de «plus d'une dizaine de militaires tombés» et de plusieurs blessés. 

En réaction, l'Etat-major général des armées dit avoir mené une vaste opération aérienne et terrestre de ratissage qui a permis de «neutraliser de nombreux assaillants». Avant de présenter ses condoléances, le chef d'Etat-major général des armées salue la «bravoure et la ferme détermination des hommes à défendre leur position» et rassure les populations qu'aucun «effort ne sera ménagé pour ramener la paix et la quiétude dans la zone.» 

Dans la nuit du 13 au 14 août 2019, quatre gendarmes avaient trouvé la mort dans l’explosion d’un engin piégé au passage d’un convoi sur l’axe Toéni-Loroni, dans la province du Sourou.

Le 15 août, trois policiers en route pour une mission de sécurisation d’un camp de réfugiés à Mentao, étaient tués dans une embuscade tendue par des hommes armés. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé