Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

Le ministre en charge de la Justice, René Bagaro, a procédé ce mardi 17 septembre 2019 à Ouagadougou au lancement la plateforme de messagerie SMS pour les demandes des actes usuels délivrés par la justice. Ce système permet d'avoir des informations sur les pièces exigées, le lieu de dépôt, le coût et le délai de délivrances de ces actes.

Selon les statistiques du ministère de la justice, le nombre d'actes délivrés par les greffes des tribunaux de grande instance (TGI)  en 2018 est de 470 170 contre 432 575 en 2017. Le volume de l'ensemble des actes délivrés a plus que doublé avec une augmentation de l'ordre de 171,8%. En ce qui concerne les bulletins numéro 3 de casier judiciaire, les TGI en ont délivrés 274 171 en 2018 contre 268 026 en 2017. Le certificat de nationalité des personnes physiques constitue le deuxième type d'actes le plus délivré par les greffes des TGI. Les immatriculations sont de 4030 en 2018.  Comparativement à 2017, elles ont augmentées de 81,9% en 2018. 

« Dans le but de rendre  plus accessible  les informations sur les services offerts dans les juridictions et de disposer d'un outil de communication plus efficace, le ministère s'est résolument tourné vers l'utilisation des nouvelles technologies. C'est dans cet élan et en collaboration avec l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes,  la société des services à valeur ajoutée OK Service International et l'opérateur de téléphonie mobile Telmob , que le ministère a entrepris en 2018 la mise en place d'une plateforme d'information via sms  sur les conditions d'obtention de certains actes qui sont délivrés dans les palais de justice » a déclaré le ministre de la justice,  Réné  Bagoro.  

Ce système permet de recevoir des informations sur les conditions de délivrance de certains actes usuels par les juridictions du Burkina Faso. Il s'agit essentiellement du casier judiciaire, du certificat de nationalité, du registre du commerce et de crédit mobilier, de l'ordonnance de prise en charge, de la rectification administrative et de la cession volontaire de salaire. 

Selon M.Bagoro, trois raisons justifient la mise en œuvre de ce système : « Premièrement,  c'est pour faciliter la tâche des citoyens parce que certains sont obligés de se déplacer pour avoir des informations. La deuxième  raison, c'est qu'en  se déplaçant souvent, le citoyen a affaire à des personnes qui gravitent autour du palais qui peuvent les arnaquer. Troisièmement,   depuis un certain temps, nous avons entrepris au niveau du ministère de moderniser nos outils et nos systèmes ». Il a par la même occasion, invité les justiciables à s'approprier ce nouveau service qui permet « d'économiser du temps et de l'argent». 

«Nous allons continuer à faire en sorte que même  les dépôts  puissent se faire en ligne d'ici là et qu'on puisse délivrer rapidement les actes demandés » a promis le ministre.

« Pour le moment, nous travaillons avec l'opérateur téléphonique telmob mais nous allons travailler à l'étendre auprès des autres opérateurs que sont Orange et Telecel. Pour l'instant, nous sommes sur une version basée sur le sms mais à l'avenir, il est possible que nous évoluons sur une version plus digeste permettant une facilité d'utilisation » a expliqué le responsable de OK Service International Abdoul Karim Minoungou.

Pour recevoir les informations , il suffit d'envoyer au 3439 , ''nationalité'' pour le certificat de nationalité , '' casier '' pour le bulletin de casier judiciaire,  '' RCCM '' pour le registre de commerce et du crédit mobilier , '' rectification '' pour rectification administrative , '' cession '' pour cession volontaire de salaire , '' ordonnance '' pour ordonnance de prise en charge pour un coût de 50 FCFA. La réalisation de cette plateforme a coûté la somme de 9 millions de FCFA selon M. Minoungou. Notons que le système est déjà fonctionnel.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé