Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

image d'archives

SOCIETE

Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile a suspendu ce jeudi 10 octobre 2019 son mot d’ordre de grève prévu pour ce vendredi  11 et samedi 12 octobre 2019. Cette décision intervient après la rencontre du collectif avec le chef du gouvernement Christophe Dabiré le mardi 8 octobre 2019. Le Premier ministre avait pris l’engagement d’intégrer les travailleurs dans le comité de pilotage.

« Il y a certains engagements qui sont pris par le Premier ministre qui sont de nature à nous rassurer. Notamment celui de nous impliquer dans tout le processus, c’est un engagement assez fort intéressant. Le Premier ministre a pris l’engagement de nous mettre avec le comité de pilotage », a déclaré Ahmed Lamizana, porte-parole du collectif au micro de nos confrères de Radio Oméga.

Les syndicalistes ont affirmé également avoir foi à la promesse du chef du gouvernement mais disent rester vigilant. En cas de non respect de la promesse et des garanties, ils ont assuré qu’ils « réactiveront le mot d’ordre de grève ».

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 octobre 2019, le gouvernement s’est félicité de « l’esprit de dialogue qui a prévalu lors des échanges et invite les différents acteurs de continuer à privilégier le sens de l’intérêt national ».

Si cette grève avait eu lieu, tous les avions au départ de l’aéroport international de Ouagadougou allaient rester cloués au sol et aucun atterrissage n’allait être possible. Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile avait décrété cette grève de 48 heures pour dénoncer le projet de convention de délégation de service public de l’aéroport international de Donsin dont le vol inaugural est prévu en principe pour 2021.