Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Image d'illustration

SOCIETE

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 8 novembre 2019, le procureur du Faso près du TGI de Ouagadougou, Harouna Yoda a annoncé l’ouverture d’une enquête  pour flagrance suite à l’attaque du convoi de la mine d’or de Semafo sur l’axe Ougarou-Boungou (Région de l'Est) le mercredi 6 novembre ayant fait 38 morts. Cette enquête sera diligentée par la Brigade spéciale des Investigations Anti-terroristes et de lutte contre la Criminalité organisée.

Le procureur Harouna Yoda a également informé que dans le cadre de cette instruction, 38 corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital du district de Bogodogo. « Des actes médico-légaux, notamment des examens de corps, doivent être accomplis sur les dépouilles mortelles pour les besoins de l’enquête judiciaire et pour permettre la délivrance de certificats de décès par le médecin légiste » a-t-il précisé dans ledit communiqué.

Par ailleurs, il a invité les parents des victimes « de bien vouloir attendre qu’un communiqué ultérieur les invite à procéder à l’identification et à l’enlèvement des corps».

Dans un message à la nation, le président du Faso a décrété un deuil national de 72 heures à compter de ce vendredi 8 novembre 2019 à 00 heure. C’est le plus lourd bilan enregistré  d’une attaque terroriste depuis que le Burkina Faso est la cible des groupes armés terroristes.