Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

Photo: Libre info

SOCIETE

Un individu suspect a été abattu aux alentours du camp Guillaume Ouédraogo à Ouagadougou, au Burkina Faso,  dans la nuit du 26 au 27 novembre, révèle un communiqué du procureur militaire, le magistrat-commandant Pascaline Zoungrana. 

D’après le communiqué, ce sont les populations riveraines du camp Guillaume Ouédraogo qui ont appréhendé l’homme  et l’ont dénoncé auprès du piquet du groupement central des armées. «Conduit au poste de garde du camp, l’individu a tenté de s’échapper pendant que les éléments de garde procédaient aux formalités pour son transfèrement. Réfusant d’obtempérer aux multiples tirs de sommation, l’individu a été neutralisé», relate le document. 

Des documents d’identité de trois personnes différentes et d’autres effets dont une arme blanche ont été retrouvés sur lui.

Le procureur militaire, qui s’est rendu sur les lieux, a ouvert une enquête. 

Le dimanche 13 janvier 2019 dans la soirée, un automobiliste qui avait enfreint les consignes en vigueur dans la zone du camp avait contraint les militaires de garde a procédé à des tirs de sommation. Il y avait eu au moins un blessé parmi les noctambules qui passaient par là. 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé