Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Ils ont l'air d'espaces récréatifs bien aménagés pour servir de cadre de rencontre d'affaires, de retrouvailles pour savourer une bière en passant, ou tout simplement manger un morceau. 

Mais contrairement à ce que l'on pense, ces maquis installés anarchiquement dans la bande verte de l'arrondissement 9 ont trouvé d'autres moyens pour se faire de l’argent. Il s'agit de la transformation des hangars en chambres de passe (sap-sap). 

Ces actes sont une atteinte aux bonnes mœurs, et constituent des nids de maladies au regard du manque d'hygiène qui y règnent.

C'est pour combattre ce phénomène de chambres de passe spontanées à forte expansion dans le grand 9 que la police municipale, avec l'aval du maire Albert Bamogo et de son conseil municipal, a fait une descente musclée ce matin dans ces espaces à Ganbd Yaar pour mettre de l'ordre. 

Mais avant son intervention, la police municipale avait d'abord procédé à la sensibilisation, avant de donner un ultimatum de trois jours aux gérants de ces lieux pour qu'ils changent de pratiques, mais sans succès.

Ce geste de la police a été salué par les habitants riverains. Rappelons c'était une opération conjointe avec les policiers municipaux de l'arrondissement 3 de Ouagadougou.

SCRP