Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Après le Béninois Valentin Agon avec son produit "Apivirine", testé sur des malades du Covid-19 au Burkina Faso avec un résultat "satisfaisant", c'est au tour du formateur, chercheur burkinabè en phytothérapie et médecine, Hermann Sawadogo, de l'Association Wendkouni pour le développement de l'Afrique, de proposer un autre remède au Covid-19 aux autorités burkinabè.


Les produits que propose le pasteur Hermann Sawadogo sont faits à base de plantes. Ils sont de deux catégories. Le premier traite à titre préventif. Le second selon le pasteur, est en mesure de guérir les malades du Covid-19 dont le cas n'est pas grave en 7 jours maximum et 30 jours maximum pour les malades dont le cas est jugé grave. Ces produits qui selon Hermann Sawadogo permettront au monde entier de comprendre que de bonnes choses peuvent venir du Burkina, sont actuellement en essai clinique. En effet, le pasteur Sawadogo a été reçu ce lundi 30 mars 2020 par le ministre de la Recherche scientifique, Alkassoum Maïga et le Comité de riposte dirigé par le Pr Martial Ouédraogo.

Le pasteur Hermann Sawadogo totalise 11 années d'expériences dans la médecine à base de plante. Pour lui, au-delà des plantes "naturelles" qu'il utilise, c'est Dieu le créateur de l'humanité qui a et qui donne le pouvoir de guérir. "Je crois en Dieu et je crois que la guérison de cette maladie est possible avec nos produits faits à base de plantes", fait-il entendre.