Aujourd'hui,
URGENT
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 

SOCIETE

Au moins 11 personnes ont été tuées vendredi et plusieurs autres blessées, lorsque des hommes armés ont ouvert le feu au marché de bétail de Namoungou, à une trentaine de km de Fada N'gourma (Est), rapporte un communiqué du ministère de l’Administration territorial du Burkina Faso.

Des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur les populations au marché de bétail du village de Namoungou dans la commune de Fada N'Gourma vendredi 7 août 2020 aux environs de 12 heures. 

Selon le Gouverneur de la région de l'Est, le colonel Saïdou Sanou, cité par le communiqué, «des individus armés dont le nombre n'est pas connu, ont fait irruption au marché de bétail du village alors que les populations menaient leurs activités de commerce. Ils ont alors ouvert le feu occasionnant plusieurs victimes».

Un précédent bilan faisait état d'une vingtaine de morts. Mais d’après le gouvernement, «une opération de ratissage tout de suite lancée par les forces de défense et de sécurité a permis de dénombrer 11 personnes décédées et 13 blessés -dont 7 graves- évacués au centre hospitalier régional de Fada N'Gourma». 

Les blessés les plus graves sont en cours de transfèrement à Ouagadougou.