Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Le magistrat Narcisse Sawadogo et l’homme d’affaires Alassane Baguian qui comparaissait devant la chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Diebougou ont écopé chacun de 24 mois d'emprisonnement, dont 12 avec sursis. Ils devront aussi payer plus un million (1 000 000) de francs CFA d'amende. 

 La chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Diebougou, statuant en premier ressort  à rejeté les exceptions de nullité soulevées par les conseils des prévenus et n’a pas retenu chef de diffamation. 

Elle a par contre déclaré les deux hommes coupables de l’infraction de tentative d’escroquerie et a par conséquent condamné chacun d’eux à une peine d’emprisonnement de 24 mois, dont 12 mois assortis du sursis à exécution et à une amende ferme d’un million de francs CFA. Narcisse Sawadogo et Alassane Baguian sont également condamnés solidairement aux dépens. 

Ils étaient accusés d’avoir tenté d’extorquer 70 millions de FCFA au maire de la commune de Ouagadougou, pour mettre un dossier judiciaire sous l’éteignoir.