Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  
Burkina: l'ex Chef de file de l'opposition, Zéphirin Diabré, et son parti l’UPC rejoignent le camp présidentiel.                 
Yagha: des hommes armés sont entrés vers 19h à Tankougounadié. Ils ont malmené la population et emporté 3 motos, a appris Fasozine.   
Yagha: des hommes armés ont enlevé mardi  5 personnes à Boliel avant de se replier dans la nature a appris Fasozine.

SOCIETE

Le secrétaire général du Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (Synatic), Siriki Dramé, a reçu des menaces de mort, selon cette déclaration conjointe de son syndicat et de l’Association des journalistes du Burkina. 

«Dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 novembre 2020 un individu mal intentionné a « tagué » le portail du domicile du Secrétaire général du Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC), Siriki Dramé. Dans un français approximatif mais explicite pour nous, il a laissé le message suivant : « je viendra se soir pour vous tue ». Les Forces de sécurité (Police, Gendarmerie) ont déjà été saisies de la situation. 

Tout en prenant l’opinion publique à témoin, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le SYNATIC condamnent avec la dernière énergie ces méthodes d’encagoulés, lâches et traitres. Nous les mettons en garde contre toute tentative d’attentat contre la vie du Secrétaire général du SYNATIC et sa famille. 

Nous invitons instamment les autorités à assurer pleinement leur devoir de sécurisation des populations. 

Nous appelons l’ensemble des défenseurs des droits humains, de la liberté d’expression et de la presse, les burkinabè à se mobiliser pour dissuader ce genre d’individus mal intentionnés et qui jouent à faire peur aux démocrates sincères et patriotes du Burkina Faso.

Nous restons déterminés et mobilisés et nous nous réservons le droit d’entreprendre toute initiative pour barrer la route à des individus de cette nature, mal inspirés et aux méthodes peu scrupuleuses.»

Ouagadougou, le 28 novembre 2020

Pour le SYNATIC,

Le Secrétaire Général Adjoint

Aboubakar SANFO

Pour l’AJB,

Le Président 

Guézouma SANOGO