Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Photo: actualite.cd

SPORT

Le coureur burkinabè Mathias Sorgho Wendkouni a remporté la 3ème étape du 7ème tour cycliste international de la RDC, courue ce mardi 6 août, sur le trajet Kolwezi-Likasi.

Le vainqueur ce mardi de la troisième étape du 7ème tour cycliste international de la RDC, le Burkinabè Mathias Sorgho Wendkouni, a dit sa satisfaction à la fin de cette épreuve, qu’il a parcourue en 4h49’ sur un trajet de 180 kilomètres reliant Kolwezi à Likasi.

«La fédération a appelé depuis le Burkina Faso pour nous prévenir que c’était une étape longue et que nous devrions montrer que nous sommes présents sur cette 7ème édition du tour international de la RDC», a révélé le vainqueur de l’étape.

L’étape Kolwezi-Likasi, longue de 180 kilomètre, est similaire à l’une des étapes qui est exploitée pendant le tour du Faso, qui a lieu au Burkina Faso depuis 1987. D’où l’adaptation facile de Mathias Sorgho et son coéquipier de l’équipe.

«L’étape nous convenait parce que nous en avons une au Burkina Faso qu’on surnomme ­–Bobo Boromo- qui est pareille à cette étape. On parlait ce matin avec notre directeur sportif, qu’il fallait se réserver et essayer de mettre le paquet à 30 km de l’arrivée pour remporter l’étape. Nous sommes arrivés à deux, c’est la joie qui nous anime actuellement et je pense que c’est aussi le cas depuis le Burkina Faso», a déclaré Mathias Sorgho.

La troisième étape a été courue ce mardi 6 août 2019. Le départ a été donné à 10 heures 40 (locale) à la place de la tribune sur le boulevard Laurent Désiré Kabila dans la commune de Manika par Deodat Kapenda wa Kapenda, ministre de l'intérieur de la province de Lualaba. 50 coureurs étaient sur la ligne de départ. L’arrivée a été constatée  à 15h29 à la place de la mairie à Likasi dans le Haut-Katanga.

Lors de la deuxième étape, Mbanza-Ngungu/Kasangulu, Mathias Sorgho avait également réussi à terminer sur le podium. 

Source: actualite.cd

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé