Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

©FBF

SPORT

Le nouvel entraîneur des Etalons du Burkina Faso Kamou Malo a déclaré ce mardi 3 septembre 2019 à Marrakech (Maroc) dans une interview qu’il a accordé à l’officier média de la fédération burkinabè de football (FBF), que le football burkinabè devra « s’appuyer sur la discipline » pour progresser. Une dépêche de l'AIB.

« Dans toute activité humaine sans discipline, tout est voué à l’échec », a d’entrée déclaré la nouvelle tête pensante des Etalons Kamou  au micro de l’officier média de la FBF Gabriel Barrois.

Pour coach Malo « sans discipline on ne peut pas atteindre nos objectifs. J’insiste sur cette discipline. Je suis issu d’un corps paramilitaire où on m’a enseigné la discipline et je pense que ça ne serait pas de trop que d’apporter cette discipline-là au sein des vestiaires ».

Pour son premier contact avec ses poulains, l’ancien entraineur de l’USFA (D1, Burkina Faso) fait remarquer que la discipline est « une des valeurs cardinales pour réussir tout entreprise aussi complexe que le football qui est un sport collectif ».

Reprenant son capitaine Charles Kaboré, Kamou Malo, a fait remarquer que c’est le manque de « discipline qui a été à l’origine de l’absence des Etalons à la CAN 2019 ».

« Nous sommes des Africains et des Burkinabè. Nous savons que les valeurs culturelles africaines sont basées sur la discipline et le respect de la personne âgée, la solidarité », explique le nouvel homme fort de l’équipe fanion du Burkina.

Coach Malo compte s’appuyer sur les anciens joueurs du groupe pour inculquer aux jeunes, ces valeurs afin de les mettre « devant leur responsabilité ».

Les Étalons du Burkina Faso version Kamou Malo sont au Maroc dans le cadre de la journée FIFA où ils doivent livrer trois matchs amicaux : le 4 septembre contre la Libye, le 6 septembre face au Maroc A et le 8 septembre, contre les Espoirs marocains.

Agence d'information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé