Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Une vue du présidium. (Photo SM)

POLITIQUE

Présent à Bobo-Dioulasso au cours des premières journées parlementaires du groupe UPC, Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition politique s’est prononcé sur le nouveau gouvernement burkinabè ce jeudi 23 février 2017. Sans langue de bois, il a émis des réserves quant à l’efficacité de la nouvelle équipe gouvernementale…


Pour ses premières journées parlementaires de l’année 2017, l’Union pour le progrès et le changement a opté pour Bobo-Dioulasso. « Comment redonner à Bobo-Dioulasso son rôle de capitale économique ? Zoom sur les limites des politiques économiques actuelles » était le thème de la journée de réflexion des députés du groupe UPC, première formation de l’opposition burkinabè.

Tout nouveau président du groupe parlementaire UPC, Daouda Simboro n’a pas manqué de lancer des piques au pouvoir actuel. Pour lui, la situation économique de la deuxième ville du Burkinab Faso est imputable aux choix politiques.

Présent auprès de ses députés, Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique espère également un meilleur avenir pour Bobo-Dioulasso. Actualité oblige, il s’est exprimé sur le nouveau gouvernement de Paul Kaba Thiéba en ces termes : « nous avons nos opinion sur les individus mais c’est aux Burkinabè d’apprécier les résultats ou les non résultats qu’ils vont constater ».

Visiblement pessimiste, le président de l’UPC émet des réserves sur la capacité du nouveau gouvernement à relever le défi sécuritaire du Burkina Faso : « Parlant de la défense, nous avons un souci, un vrai souci, c’est le nord du pays. Il ne faut pas que le nord échappe au Burkina Faso. On n’est pas obligé de faire de grands discours en matière de sécurité. S’il y a des défaillances, c’est qu’il y a des problèmes.»

Serge Maurille (correspondant à Bobo- Dioulasso)





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir